avant-programme

SAMEDI 29 JUILLET 18H

Ensemble Post-Scriptum
Romain Mayor, direction

Gyslaine Waelchli, Lisa Tatin, soprani
Raphaël Favre, Frédéric Gindraux, ténors
Philip Nielsen, basse
Ensemble instrumental

Monteverdi: neuf pièces sacrées tirées de la Selva morale e spirituale

En ouverture et en clôture de sa 16e édition, le Festival rend hommage à Claudio Monteverdi, pour le 450e anniversaire de sa naissance. Parue en 1641, la Selva morale e spirituale est un recueil d’une quarantaine de pièces sacrées, ouvrage capital d’une grande diversité expressive et d’une riche palette stylistique, du madrigal à trois voix au psaume à huit voix et instruments concertants. Romain Mayor est un jeune chef accompli et apprécié, qui dirige les chœurs J.-S. Bach de Lausanne, le Chant Sacré et le Motet de Genève. A la baguette de son Ensemble Post-Scriptum, à géométrie variable et spécialiste du répertoire ancien et récent, il nous propose une sélection de neuf de ces pièces, avec la complicité d’un quintette de solistes et d’un petit ensemble instrumental.

DIMANCHE 30 JUILLET 18H

Henri Demarquette, violoncelle
Fabrizio Chiovetta, piano

Œuvres de Schubert, Britten et Brahms

Fruit de l’heureuse entente entre deux artistes éclectiques aux facettes multiples, ce programme réunit le pianiste genevois Fabrizio Chiovetta, dont l’expressivité naturelle et intimiste excelle dans le répertoire viennois et romantique allemand, et le violoncelliste français Henri Demarquette, au jeu virtuose, élégant et passionné, pour une lecture prometteuse de trois sonates incontournables du répertoire. Après le charme irrésistible de la sonate que Schubert écrivit initialement pour arpeggione et piano, le duo explorera les cinq mouvements contrastés de la partition que Britten dédia à Rostropovitch, avant de se plonger dans la fameuse Sonate en mi mineur de Brahms, dont le lyrisme sied tout particulièrement au violoncelle.

LUNDI 31 JUILLET 18H

Quatuor Terpsycordes
Ophélie Gaillard, violoncelle

Œuvres de Bloch et Schubert

Le Quatuor Terpsycordes fête ses 20 ans! Fidèle acteur du Festival classique des Haudères depuis sa 2e édition, il offre au public l’occasion de suivre son parcours artistique, année après année, et viendra dans le Val d’Hérens pour la première fois avec sa nouvelle altiste, Blythe Teh Engstroem. Les Terpsycordes viennent d’enregistrer le 2e Quatuor d’Ernest Bloch, ici au programme, l’un des chefs-d’œuvre du compositeur, aux proportions monumentales et d’une grande complexité, où se mêlent lyrisme, méditation et sauvagerie. Ophélie Gaillard, maintes fois primée sur scène comme au disque, viendra adjoindre ses couleurs et sa sonorité profonde au quatuor avec lequel elle a joué à plusieurs reprises, dans le non moins monumental et sublime Quintette pour deux violoncelles de Schubert.

MARDI 1er AOÛT 18H

Trio Orion

Œuvres de Beethoven, Dvorák et Dohnányi

Le trio à cordes est une formation particulièrement exigeante, et l’Orion Streichtrio de Bâle relève le défi avec brio. Salué pour la joyeuse connivence de ses membres et sa cohésion, il a remporté en 2016 le Concours de musique de chambre du Pour-cent culturel Migros, ainsi que le prix du public. L’Opus 9 de Beethoven fait partie des incontournables du genre, et le compositeur tenait à l’époque le Trio en sol majeur pour la meilleure de ses œuvres. Les Quatre Miniatures du tchèque Dvorák sont la version originale des Quatre pièces romantiques pour violon, qui connurent un immense succès. Quant à la Sérénade de Dohnányi, où se marient l’influence de Brahms et des saveurs plus typiquement hongroises, elle est considérée comme l’une des pièces les plus réussies et inventives pour trio à cordes.

MERCREDI 2 AOÛT 19H

Les Basses Réunies – Bruno Cocset

Jean Barrière: le voyage en Italie
Œuvres de Barrière, Vitali, Jacchini, Vivaldi, Dall’Abaco, Geminiani

Depuis près de 20 ans, le violoncelliste Bruno Cocset et son ensemble Les Basses Réunies se dédient à la mise en valeur du répertoire spécifique aux basses d’archet et récoltent d’innombrables distinctions dans la presse spécialisée. Ce programme nous emmènera sur les traces imaginaires et symboliques du voyage de Jean Barrière en Italie. Des musiques qu’il a pu entendre, des musiciens qu’il a pu rencontrer, des œuvres emblématiques de la littérature pour violoncelle depuis sa source, de Bologne à Venise en passant par Lucca, la ville de naissance de Geminiani : une invitation à découvrir ce qui a influencé sa musique, son jeu. L’Italie, omniprésente, se fera tour à tour prémisse, ponctuation, miroir.

JEUDI 3 AOÛT 19H

David Fischer, ténor
Pauliina Tukiainen, piano

Œuvres de Schumann, Brahms, Schœck et Fauré

A 25 ans, le ténor allemand David Fischer a remporté en 2016 le Concours de Genève, avec un 2e Prix (1er Prix non attribué) et quatre prix spéciaux, dont celui du public. Il brille dans l’oratorio et le récital par sa diction, son sens de la narration, la beauté du timbre de sa voix et sa grande sensibilité. Il viendra aux Haudères accompagné par la pianiste finlandaise Pauliina Tukiainen, qui consacre sa carrière de concertiste et de pédagogue à l’art de l’accompagnement du lied, sous toutes ses formes. Si l’on sait combien Schumann, inspiré par de grands poètes, avait brillamment repris le flambeau de Schubert dans ses compositions pour la voix, le compositeur suisse Othmar Schœck est sans conteste l’un des maîtres du genre en allemand.

VENDREDI 4 AOÛT 19H

Nurit Stark, violon et alto
Cédric Pescia, piano
François Grin, violoncelle

Œuvres de Brahms et Schumann

Les fidèles festivaliers auront le plaisir de retrouver le duo Nurit Stark et Cédric Pescia qui les ont régulièrement enchantés depuis 2008. Unis dans la vie comme sur scène, le pianiste franco-suisse et la violoniste israélienne montrent une affinité particulière pour la musique de Schumann, comme en témoignent leur discographie et le programme de ce concert. Les timbres du violon et du piano dans la 2e Sonate de Schumann seront enrichis par celui de l’alto, que Nurit Stark jouera dans la 2e Sonate de Brahms, écrite initialement pour clarinette, puis par les graves du violoncelle de François Grin, directeur artistique de la manifestation et violoncelliste du Quatuor Terpsycordes, dans le magnifique Trio en ré mineur, sombre et passionné, de Schumann.

SAMEDI 5 AOÛT 18H

Trio Nota Bene

Œuvres de Bloch, Chausson et Mendelssohn

On ne présente plus le trio valaisan Nota Bene, l’un des ensembles de musique de chambre les plus emblématiques de Suisse romande et qui a fait récemment l’objet d’un beau portait dans l’émission Quai des orfèvres sur Espace 2. Ses musiciens proposent pour ce concert les Trois Nocturnes d’Ernest Bloch, le Trio en sol mineur d’Ernest Chausson et le 2e Trio en ut mineur de Mendelssohn.

DIMANCHE 6 AOÛT 18H

Cappella Mediterranea
Leonardo García Alarcón, direction
Mariana Flores, soprano

Œuvres de Monteverdi

A l’opposé du concert initial qui sera chanté par une trentaine de choristes et solistes, ce programme est consacré à Monteverdi «a voce sola», et de la plus belle manière puisque cette voix sera celle de la soprano Mariana Flores, portée par la direction et les claviers du fameux chef argentin Leonardo García Alarcón. Ils auront le plaisir de retrouver la belle acoustique de la chapelle des Haudères avec leur ensemble Cappella Mediterranea, en petite formation (harpe, théorbe, viole de gambe, clavecin et orgue). Ce répertoire a fait l’objet d’un enregistrement en octobre dernier et viendra compléter une discographie aussi riche qu’essentielle.

Tous les concerts ont lieu à la Chapelle des Haudères